La Propreté

Comment est-ce que cette boule de poils si mignonne peut faire autant de pipis ?? Vous avez l'impression de vivre une serpillière à la main ? Où voulez-vous simplement directement commencer sur de bonnes bases ?

 

Cet article est pour vous !

Tout d'abord, physiquement, qu'est-ce qu'il se passe ?

Jusqu'au 28e jour environ, c'est la mère qui déclenche le réflexe périnéal du chiot en lui léchant le ventre et la région péri-anal.

Ensuite, lorsque le chiot est capable de s'éloigner du lieu de couchage (vers 3 semaines) sa mère va lui apprendre à faire ses besoins plus loin.

Jusqu'à ses 4 mois, le chiot n'est physiquement PAS CAPABLE de se retenir car ses sphincters ne sont pas arrivés à maturation. Chaque chien étant différent, cela peut durer jusqu'à ses 8 mois.

Et dans sa tête, qu'est-ce qui se passe ?

Pour nous, être propre signifie que le chien sait faire ses besoins dehors et qu'il est capable de se retenir durant un certain laps de temps.

Le chien, lui, n'a pas du tout la même conception que nous ! Pour lui, il n'y a que deux règles : pas où je dors ni où je mange/bois.

Ensuite, éliminer est auto-satisfaisant puisque c'est très agréable de soulager sa vessie ! Et ce qui est satisfaisant, il aura envie de le reproduire !

Sans oublier la peur de son nouvel environnement : des bruits, des formes, des nouvelles odeurs, la pluie, le froid... C'est nettement plus rassurant de faire à la maison: au chaud et à l'abri des émotions fortes !

Alors en pratique, comment s'y prendre ? En 3 phases, que je vous explique tout de suite :

Image de Daniël Maas

01

ON ANTICIPE

On le sort au bon moment, c'est-à-dire, après qu'il est bu ou mangé, après qu'il ait dormi (nuit ou sieste), et après de l'excitation (jeux, emotions, etc.), et avec régularité! En moyenne le chiot se retient 1h à 2h à 2 mois et 2h à 3h à 3 mois.

Sortez-le le plus souvent possible : au plus il passe de temps dehors, plus il y a de chance pour qu'un « accident » arrive dehors. Vous pourrez alors en profiter pour lui apprendre ce qui est bien en le félicitant !

On surveille le signes d'envie, renifler le sol, tourner en rond, chercher un endroit, aller vers la porte, demander plus d'attention, chouiner, etc.

On limite son espace, pour pouvoir le surveiller et voir ces signes d'envies, et pour qu'il ne prenne pas l'habitude de faire partout dans la maison le cas échéant.

Image de Shane Guymon

02

ON CHOISI LE LIEU APPOPRIE POUR LE SORTIR

Choisissez un endroit calme où le chiot se sent en confiance, sans distractions ni excitation. S'il est anxieux, il n'osera pas faire ses besoins. S'il est distrait, il oubliera de les faire.

Si vous décidez de le sortir dans le jardin, sortez avec lui pour le rassurer/l'encourager !

Image de Luiza Sayfullina

03

ON RECOMPENSE, et genereusement!

N'ayez pas peur du ridicule, on veut qu'il reproduise ce comportement encore et encore, il faut le motiver ! Que les friandises, les encouragements vocaux et les caresses (si le chiot en désire!) coulent à flot !

Important : Le timing ! Il faut féliciter à l'instant précis où il a terminé : avant, il risque de ne pas finir et après il pensera déjà à autre chose !

Attention : On ne punit JAMAIS !

Pas de truffe dans l'urine, pas de tape, pas de coup de journal, pas d'isolement, pas de cri... Pourquoi ? Parce que c'est simplement logique... Je vous explique :

Tout d'abord, parce qu'on on a vu ensemble que la propreté est un réel apprentissage : cela demande du temps et de nombreuses répétitions ! Ce serait tout simplement injuste et cruel de punir un chiot qui n'est physiquement pas capable de se retenir ou qui n'a simplement pas eu le temps d'apprendre.

Ensuite parce qu'il n'apprendra pas qu'il ne peut pas faire à l'intérieur mais uniquement à ne pas faire devant vous. Vous voyez le problème arriver : il va finir par se cacher, ne plus oser faire devant vous... Problématique si on veut qu'il fasse ses besoins en balade n'est-ce pas ? Certains en viennent même à manger leurs excréments !

Et surtout, faire ses besoins ne doit pas être un moment stressant pour lui ! On veut éduquer son chiot dans le respect et la bienveillance, c'est primordial pour votre relation de confiance.

On parle de propreté mais la manière dont vous vous comportez avec votre chien influencera toute votre relation ; par exemple, si votre chien a peur de vous, pensez-vous qu'il aura envie de revenir quand vous l'appelez ou de marcher sagement à vos côtés ? Vous verrez, la bienveillance sera nettement plus agréable pour vous aussi ;)

Mais s'il y a un accident, on fait comment alors?

En votre absence ? C'est très simple : on ne dit rien ! C'est fait, c'est fait. Le chien ne fera pas le lien entre le fait d'avoir fait ses besoins en votre absence et votre mauvaise humeur lorsque vous revenez... Tout ce qu'il pourrait apprendre sur le long terme c'est à avoir peur quand vous rentrez, au point que certains chiens se retiennent durant toute l'absence des maîtres et s'oublient au moment où ils rentrent... C'est plutôt contre productif !

On nettoie juste avec de l'eau et du vinaigre (et pas d'eau de javel) hors de sa vue pour ne pas que ça devienne un jeu.

 

En votre présence ? On l'interrompt (en le prenant gentiment dans les bras par exemple) et on l'emmène au bon endroit, on attend qu'il termine et on félicite généreusement !

Si on a pas eu le temps de l'interrompre, alors on ne dit rien, on reste neutre… Et on sera plus attentif les prochaines fois :)

Les pipi pads, bonne ou mauvaise idée ?

On retrouve de nombreux conseils concernant cet outil mais qu'en est-il vraiment ? Et bien rien n'est tout noir ou tout blanc. Pour ma part cela dépend de l'utilisation que l'on en fait !

Les pipi pads peuvent être un bon outil si l'éleveur a déjà commencé cet apprentissage avec les chiots. A ce moment-là il suffit de placer le pipi pad près du lieu de couchage du chiot et de l'éloigner petit à petit jusqu'à le mettre devant la porte. Chaque fois que votre chiot ira vers la porte vous saurez qu'il devra faire ses besoins et vous pourrez vite l'emmener dehors.

Mais dans le cas contraire, ce sera juste une étape en plus dans son apprentissage de la propreté... Et il mettra donc plus de temps à faire tous ses besoins dehors. Puis entre nous, un pipi pad et un tapis, c'est fort similaire à travers les yeux d'un chiot...

Soyez patient, bienveillant et bien à son écoute. N'oubliez pas que le chien est le seul animal capable de se retenir en votre absence et un enfant met plusieurs années à pouvoir se retenir alors que le chien sera propre en seulement quelques mois !

Par Céline

Comportementaliste Canin